Vous, vos enfants … et Dieu

Décider en couple

La prise de décision dans le couple

Parce que notre époque est celle de tous les possibles, elle demande une capacité de discernement, une disposition à opérer des choix, une aptitude à la prise de décision. Pour Saint Paul, discerner signifie vérifier tout, retenir ce qui est bon, nous garder de toute espèce de mal [1].

En famille, ces démarches doivent prendre en compte le conjoint et parfois aussi les enfants.

 Règle d’or :

Lorsque l’on vit en couple, tout en respectant une sphère d’autonomie propre, chaque engagement ou décision importante doit être dialoguée. Le dialogue permet de confronter et d’enrichir les points de vue et de prendre en compte les conséquences que telle décision aura sur l’autre.

 Quelles sont nos valeurs fondatrices ?

Elles posent le socle de nos orientations. Tel choix est-il compatible ou non avec ce qui est essentiel pour nous ? Pour prendre une image : Il y a trois sortes de champignons : les bons, les sans-valeurs, et les dangereux. Les bons je les prends, les sans-valeurs je les laisse, les dangereux je les rejette. Nous pouvons appliquer ce principe à bien des domaines de notre vie.

 Savoir attendre que l’autre soit prêt.

Tout ce qui s’obtient à l’arraché ou au forcing, ne porte pas de bons fruits.

 Faire jouer la complémentarité

Est-il plutôt fonceur ? L’inviter à la prudence. Est-elle de nature inquiète ? L’encourager à la confiance …

 Tenir compte du devoir d’état

Si une chose que j’ai envie de réaliser vient bouleverser les engagements déjà pris, il faut y réfléchir à deux fois. Une nouvelle orientation n’est pas toujours profitable à la famille …

 Et Dieu dans tout ça ?

Si nous croyons que Dieu est Père, qu’il veut notre bonheur, nous pouvons lui confier nos vies. Faire confiance ne consiste pas à croire que Dieu va nous donner tout ce que nous voulons, mais qu’Il va nous donner ce qui est bon pour nous.

Dans la prière, nous pouvons demander la lumière de l’Esprit Saint, lui soumettre nos projets, nos idées …

L’Evangile et la tradition nous donnent des repères  solides qui permettent de faire des choix correspondants aux vue de Dieu.

Enfin, un bon discernement est accompagné d’une paix profonde, d’un contentement, de la tranquille certitude que l’on a répondu à l’appel de Dieu.

Bertrand Georges

Pour aller plus loin : Faire les bons choix au bon moment, Bertrand Georges, Editions des Béatitudes.  Voir livre

Paru dans “Paroisses vivantes”



[1] Cf. 1Th 5,21.